()

On l’appelle Couteau Papillon ou Balisong, ce type de couteau pliable est riche en histoire. Vous souhaitez acquérir l’un de ces petits bijoux historiques ? Parfait, je vais vous aider à choisir le Meilleur Couteau Papillon de 2021.

Avant toute chose, laissez-moi vous décrire ce qu’est un balisong. Concrètement, il s’agit d’un couteau pliable, constitué de deux branches amovibles et qui renferme une lame.

Auparavant, on l’utilisait comme arme de défense, aujourd’hui la lame est inoffensive. En principe, la lame est de forme plutôt arrondie, elle ne peut donc pas s’affûter. Cette même lame se constitue de trou. Aux yeux des acheteurs maintenant, le design compte énormément.

Parlons maintenant histoire. Parce que oui, ce couteau n’a pas toujours servi à pratiquer le Kali-Arnis. Il s’agit d’une technique de manipulation qui s’apparente à la fois, à de la danse, à la fois, à une technique d’art martial.

En effet, les premières sources relatant l’usage du Balisong sont assez flous et plusieurs origines s’y rattachent. Néanmoins, voici celle qui prédomine : le couteau papillon viendrait des Philippines ou de la Chine, durant le IXe siècle.

Comme on ne peut rien affirmer, je vous invite à lire la deuxième partie. Mais avant cela, retrouvez mon comparatif des meilleurs couteaux papillon de 2021.

Si vous êtes passionné par les couteaux, découvrez aussi notre comparatif des meilleurs couteaux suisses.

Comparatif Meilleur Couteau Papillon en 2021

Séparateur camping avis

Le Couteau Papillon couleur titane et son peigne formateur

Ce kit contient un couteau papillon et un peigne. Commençons par les dimensions du couteau : avec une taille totale de 23,2 cm et 9,5 cm pour la lame, ce couteau n’est pas tranchant ; 0,3 cm pour l’épaisseur de la lame. Son poids ? 180 g. Le peigne formateur mesure 22,7 cm pour une lame de 9,5 cm. La lame ne peut être affûtée et les poignées du couteau sont construites avec une goupille et un canal.

Mon avis : ce kit conviendra parfaitement pour les personnes désirant essayer le balisong. Ainsi, si vous souhaitez progresser par la suite, il sera peut-être nécessaire d’acheter un modèle fait pour les semi-pros et de contacter notamment une personne qui maîtrise le couteau papillon.

Les couteaux papillons Yin Yang

Les lames ne sont pas tranchantes et vous ne pourrez affûter ces dernières. Solides, les modèles ici, construits en épingle avec une configuration de rondelle en cuivre, un verrou à ressort. Le tout se compose d’acier. Au niveau des dimensions : une longueur totale de 23 cm, le manche mesure 13 cm, le poids équivalent pour les deux couteaux est de 160 g. Le style des deux couteaux rappelle la puissance du concept du Yin et du Yang.

Mon avis : outre le fait que vous pouvez apprendre à maîtriser l’art du couteau papillon, il pourra vous servir pour retirer des clous par exemple, ou encore pour ouvrir des bouteilles.

Le Couteau Papillon Balisong Bokhammer

Une marque de référence dans le monde du couteau papillon, ce kit se vend avec un étui et un tournevis. Avec ce look futuriste, ce couteau papillon fait son effet. La lame n’est pas dangereuse puisqu’elle ne peut être affûtée. Ce modèle est un veinte-cuatro et mesure 14 cm une fois refermé. Il pèse 190 g.

Mon avis : en apparence, le Bokhammer a de très belles finitions. Les couleurs disparaissent peu à peu avec le temps et il est nécessaire de resserrer les vis après quelques sessions. Au final, il reste un très bon couteau d’entraînement.

Le Couteau Balisong Camtoa

Parlons du design ! Avec un tel design, fait de rouge et de noir, le Camtoa pourrait parfaitement se retrouver dans l’équipement de DeadPool. Il se vend avec sa sacoche. Le balisong en lui-même, se compose d’acier inoxydable. On est bien sur un veinte-cuatro, il mesure 14 cm une fois refermé et pèse 207 g. Au niveau de la lame, la présence de trous induit le fait qu’elle ne saffûte pas.

Mon avis : ce modèle se différencie surtout par son design qui capte notre attention. Une fois encore, il s’agit d’un objet parfait pour vos entraînements en la matière. On notera le fait qu’il est un peu plus lourd que les modèles précédents. De plus, il faudra revisser les vis après chaque utilisation.

À savoir à propos du Couteau Papillon

Séparateur camping avis

1/ Un Couteau qui servait d’arme d’auto-défense pour l’armée

En admettant que le couteau papillon vient bien des Philippines ou de la Chine, il n’en reste pas moins que l’on dispose de témoignages historiques.

En effet, il semblerait que ce soit l’armée philippine, durant le IXe, qui se défendaient aussi avec un couteau papillon. Bien entendu, les soldats étaient formés et manipulaient le Balisong durant leur entraînement. Le but initial était de pouvoir disposer d’une arme qui puisse être rapidement manipulée, à une main. Je vous invite à regarder des vidéos à propos du Kali-Arnis. Cette étrange danse traditionnelle, qui ressemble un peu à du kung-fu et qui induit l’usage du couteau papillon.

2/ Les tailles de couteaux papillon

Généralement, on distingue les couteaux en fonction de la taille de la main de celui qui est porteur. Concrètement, cela donne deux catégories : le veinte-cuatro et le veinte-nueve. Traduction : le 24 ou le 29 cm. Certains associent le premier au sexe féminin et le second pour l’autre sexe. En réalité, il existe d’autres tailles, et je vous rassure, votre sexe ne déterminera pas forcément le type de couteau à choisir. Cependant, il doit être manipulable une fois en main.

Pour la petite anecdote, sachez que le surnom donné au veinte-nueve viendrait de cette légende qui raconte qu’un combattant se serait servi de cette lame afin de se défendre contre ses assaillants. Il réussit à s’en sortir in extremis et tua 29 opposants.

3/ Le design des couteaux papillon

Au niveau du design, le couteau papillon est assez atypique. Il ne s’agit pas d’un couteau suisse, ni d’un simple couteau pliable. Même si on retrouve le concept d’une lame qui puisse se rabattre.

En fait, la particularité est principalement le fait que la lame puisse être sortie et rentrée, en une fraction de seconde. Alors, cela paraît simple écrit comme cela, mais comme on l’a dit précédemment, cette gestuelle se maîtrise.

Désormais, on peut trouver des couteaux papillon ultra design, avec des coloris et des dégradés originaux. Aussi, les trous situés dans la lame notamment, sont différents d’un modèle à un autre.

En raison de l’usage principalement artistique de ce couteau, la lame se présente en forme arrondie. Conclusion, il n’est pas possible de l’affûter.

4/ Le couteau papillon est un art qui s’apprend

Tout d’abord, si vous êtes intéressé par la maîtrise du balisong, je vous conseille d’aller sur internet, dans un premier temps, pour vous renseigner sur les techniques de base. N’hésitez pas à regarder des vidéos sur Youtube qui vous montreront concrètement comment faire des tricks avec un couteau papillon.

Aussi, quelques sites internet sont très bien documentés à ce sujet. À titre d’information, les passionnés classent les techniques selon des niveaux : les mouvements basiques, les mouvements intermédiaires et les mouvements avancés. Au total, vous pourrez apprendre plus d’une cinquantaine de mouvements et combos.

Avec un peu d’organisation et de persévérance, vous arriverez peut-être à devenir un maître dans l’usage du couteau papillon ?

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne / 5. Nombre de vote :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

À propos de l'auteur

Matthieu

Passionné depuis plus de 15 ans par les activités de plein air comme le camping, les sports d'hiver et les randonnées, je vous partage mes conseils et mes bons plans sur ce blog.

Voir tous les articles